Liens d'accessibilité

Real-Barça : "Une finale" selon Luis Enrique, mais pas pour Zidane


L'entraîneur du Real Madrid Zinedine Zidane et l'entraîneur de Barcelone Luis Enrique lors du "Clasico Barcelone-Real Madrid, au stade Nou Camp, Barcelone, 3 décembre 2016.

"C'est une journée décisive": le clasico Real Madrid-Barcelone dimanche est "comme une finale" du Championnat d'Espagne, a estimé samedi l'entraîneur blaugrana Luis Enrique. Mais son homologue madrilène Zinédine Zidane l'a aussitôt contredit, jugeant à l'inverse que tous les matches restants sont autant de finales.

Q: Y a-t-il, selon vous, un favori dans ce clasico ?

Zinédine Zidane: "C'est un match où il faut que nous jouions, que nous nous battions, que nous travaillions, donc nous ne sommes pas favoris. Les gens peuvent penser qu'une équipe est plus favorite que l'autre, mais nous allons affronter une grande équipe et nous le savons."

Luis Enrique: "Ce qui me préoccupe, c'est qu'on voie davantage nos qualités que celles du Real Madrid. Dans le jeu aérien, le Real est dominateur et il faudra réussir à éviter que cela se voie. C'est un match déterminant et nous le considérons comme une finale."

Q: Pensez-vous que le Barça sera abattu dimanche après son échec mercredi en Ligue des champions ?

Z.Z.: "Je ne crois pas, et si on pense cela, on se trompe. C'est une excellente équipe, qui l'a montré tout au long de la saison. Ils n'ont pas de pression particulière à l'idée de jouer au Bernabeu. Nous devrons faire un grand match, parce ce qui s'est passé cette semaine, c'est du passé."

L.E.: "Mes joueurs sont de très haut niveau et ils ont relevé la tête plus d'une fois. Ils sont prêts à retrouver leur meilleur niveau. Je trouve l'équipe dans une bonne dynamique. Evidemment, quand on chute et qu'on abandonne des chances de titre dans une compétition, c'est une mauvaise nouvelle, mais c'est le sport et tout footballeur professionnel est spécialiste de ces situations."

Q: Comment gérez-vous la pression d'un tel choc ?

Z.Z.: "La pression, on l'a toujours. Mais ce n'est pas une mauvaise chose, nous avons simplement un match important à jouer et rien de plus. Nous sommes convaincus de ce que nous faisons. Nous allons affronter un adversaire de qualité qui peut nous mettre en danger à n'importe quel moment. Nous respectons cela et nous nous y préparons."

L.E.: "Il faut gérer cela de la meilleure des manières. Pour certains joueurs, cela les stimule et pour d'autres c'est une pression. Pour moi, c'est un stimulant merveilleux de savoir que nous pouvons revenir à auteur du Real au classement."

Q: Ce match est-il décisif pour l'attribution du titre de champion ?

Z.Z.: "Je crois sincèrement qu'il n'est pas décisif, quoi qu'il se passe. Il nous reste sept finales (en Liga) et ça commence demain. C'est ce qu'on va faire jusqu'à la fin, avancer match après match."

L.E.: "Vu que la fin du Championnat se rapproche, c'est une journée décisive. Ce clasico peut plier la Liga, ou bien la rendre très ouverte. Pour nous, c'est une finale et seule la victoire nous intéresse."

Q: Comment Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, vos deux stars, abordent-ils la rencontre ?

Z.Z.: "Physiquement, moralement, mentalement, (Ronaldo) est vraiment prêt à faire un grand match, comme tout le monde. On a l'habitude de voir Cristiano dans les grands rendez-vous, et c'est très bien, il le montrera certainement demain. Il a une énergie et il la transmet à l'équipe. Et puis vu ce que transmet dernièrement le groupe, on a envie de surfer sur ça, d'être positifs à fond."

L.E.: "Je crois que c'est le moment idéal pour qu'on voie la plénitude du FC Barcelone et de ses individualités, mais nous focaliser sur un joueur ou deux n'est pas une bonne idée. Nous avons besoin que le Barça, comme équipe, montre son meilleur visage et à partir de là les individualités brilleront."

Propos recueillis en conférences de presse.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG