Liens d'accessibilité

Réactions dans le monde après les attaques de Paris


Des policiers dans Paris, 13 novembre 2015

Des policiers dans Paris, 13 novembre 2015

Les condamnations sont unanimes après ces attaques qui ont fait plus de 120 morts.

Devant le Bataclan, François Hollande assure : "Nous ne nous laisserons pas impressionner. Nous allons mener le combat. Il sera impitoyable". "Quand des terroristes sont capables de faire de telles atrocités ils doivent être certains qu'ils auront en face d'eux une France unie et déterminée", a ajouté le chef de l'État français, qui évoque un acte de "barbarie".

Depuis la Maison-Blanche, le président américain Barack Obama a réagi : "Il ne s'agit pas seulement d'une attaque de Paris ou la France, mais de toutes les valeurs de l'humanité. Nous serons aux côtés de la France pour combattre le terrorisme et l'extrémisme", a-t-il ajouté.

"Ceux qui pensent qu'on peut terroriser les Français ont tort".

Le président américain a assuré être "en contact avec les officiels français pour transmettre nos condoléances aux familles de ceux qui ont été tués".

Le Premier ministre britannique David Cameron s'est dit "choqué" par les attentats commis à Paris.

La chancelière allemande Angela Merkel s'est dit "profondément choquée" par les attaques "à l'évidence terroristes", selon un communiqué de ses services.

"Je suis profondément choquée par les nouvelles et les images qui nous parviennent de Paris. En ces heures, mes pensées vont aux victimes de ces attaques à l'évidence terroristes, à leurs proches et à tous les habitants de Paris", a déclaré la dirigeante allemande.

"La Chine est profondément choquée par cette série d'attaques terroristes meurtrières", que Pékin "condamne vigoureusement", a indiqué Hong Lei, porte-parole de la diplomatie chinoise, dans un communiqué publié sur le site du ministère des Affaires étrangères.

Les médias d'Etat chinois ont par ailleurs rapporté un message de condoléances du président Xi Jinping à l'attention de son homologue français François Hollande.
Il lui transmet "les profondes condoléances (...) du gouvernement et du peuple chinois" après "cet acte de barbarie", selon le texte cité par la télévision centrale.

"Le terrorisme est un défi auquel toute l'humanité est confrontée. La Chine soutient fermement la France (dans ses efforts) pour préserver la paix et la stabilité (du pays), et pour combattre le terrorisme", a insisté de son côté Hong Lei, dans le communiqué du ministère.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM), l'instance représentative de l'islam en France, a condamné "avec la plus grande vigueur" les "attaques odieuses et abjectes" de Paris.
"Devant la gravité de la situation, le CFCM appelle la Nation toute entière à l'unité et à la solidarité", écrit dans un communiqué l'instance, qui appelle les "musulmans de France à prier pour que la France puisse faire face à cette terrible épreuve dans le calme et dans la dignité".

Plus symbolique, pour rendre hommage aux victimes des attentats de Paris, le One World Trade Center, gratte-ciel new yorkais, a paré son antenne des couleurs de la France.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG