Liens d'accessibilité

RDC : une attaque fait 30 morts à Beni


Vue de Béni

Vue de Béni

Les rebelles de l’Alliance des Forces démocratiques sont soupçonnés d'avoir agi mercredi soir.

La ville de Beni a une nouvelle fois été la cible des rebelles ougandais.

Vers 20h, un groupe indéterminé d’assaillants, supposés appartenir au groupe rebelle de l’ADF ont attaqué le quartier Ngadi dans la Commune de Rwenzori à Béni. Les assaillants se sont ensuite rendus au village de Kadu

Joint par la Voix de l'Amérique, Teddy Kataligo, président de la société civile de Beni, affirme s'être rendu à la morgue de la ville et a dénombré 30 corps.

Pour Olivier Hamuli, porte-parole de l'armée pour la province du Nord-Kivu, "il pourrait s'agir d'éléments residuels des ADF, car sur le front nous ne rencontrons plus de résistance."

Martin Kobler, le chef de la MONUSCO, s’inquiète de la recrudescence des attaques perpétrées contre la population dans la région de Beni. "Je condamne avec fermeté les attaques criminelles commises dans la nuit du 15 octobre dans les localités de Ngadi et Kadou aux alentours de la ville de Beni dans la province du Nord-Kivu » a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en République démocratique du Congo.

Face à la recrudescence des attaques meurtrières dans les territoires de Béni et d’Oicha, Martin Kobler a réaffirmé le soutien total de de la MONUSCO aux autorités locales et nationales dans leurs efforts visant à neutraliser tous les groupes armés dans l’Est de la RDC, y compris l’ADF.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG