Liens d'accessibilité

Un vice-ministre révoqué pour la diffusion d'une vidéo compromettante


Une femme congolaise court près de la RTNC, Kinshasa, 30 décembre 2013.

Une femme congolaise court près de la RTNC, Kinshasa, 30 décembre 2013.

Le vice-ministre des Postes, télécommunications et nouvelles technologies, Enock Ruberangabo Sebineza a été démis de ses fonctions sur ordonnance du président de la République.

L’ordonnance lue le 29 avril sur les médias congolais évoque le manquement aux devoirs de déontologie et d’éthique de la part du vice-ministre.

"Est révoqué de ses fonctions de vice-ministre des Postes et Télécommunications M. Enock Sebineza. Le concerné a gravement manqué au devoir déontologique et d'éthique auxquels sont soumis les membres du gouvernement", a annoncé la Radio télévision nationale congolaise qui faisait lecture de la décision présidentielle.

L’ordonnance n’en dit pas plus, mais depuis la veille, une vidéo circule sur Internet montrant le vice-ministre se masturbant lors d'un échange vidéo sur Skype.

On ignore pour l'heure qui est à l'origine de la fuite de cette vidéo sur Internet

"Pour la dignité du pays et le respect de la fonction ministérielle, nous exigeons du Premier ministre la démission du ministre masturbateur", a posté un peu plus tôt Adam Bombole, candidat malheureux à la présidentielle de 2011.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG