Liens d'accessibilité

RDC : un candidat autre que Kabila, suggère le chef de l'Assemblée du Katanga


Gabriel Kyungu Wa-Kumwanza, président de l'assemblée pronviciale du Katanga et chef de l'Union nationale des fédéralistes congolais, de la majorité Kabiliste au pouvoir.

Gabriel Kyungu Wa-Kumwanza, président de l'assemblée pronviciale du Katanga et chef de l'Union nationale des fédéralistes congolais, de la majorité Kabiliste au pouvoir.

Le président de l’assemblée provinciale du Katanga et leader des Kabilistes dans la province, Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, est le premier des membres de la majorité au pouvoir en RDC à annoncer un candidat autre que celui du président Joseph Kaibla pour la présidentielle de 2016.

Son parti, l’Union nationale des fédéralistes congolais (UNAFEC) a tenu le week-end dernier des assises à Lumbubashi malgré une tentative de la police de disperser ses partisans.

Pour ce parti, il ne sera pas question d’un troisième mandat de Kabila. Car, a affirmé M. Kyungu, "la Constitution est claire, et le secrétaire général de l’AMP l’a bien souligné: ‘le président Joseph Kabila respectera la Constitution’ ".

La Constitution de la RDC limite à deux le nombre de mandats qu’un individu peut assurer à la présidence de la République. Et M. Kabila, au pouvoir depuis 2001, est à son deuxième mandat à la tête de la RDC.

Certains de partisans de Kabila avaient soulevé l’hypothèse du changement de la Constitution et d’un éventuel troisième mandat de leur candidat. Mais leur tentative de modifier la loi électorale a provoqué de violentes manifestations à Kinshasa qui ont causé la mort d’au moins 42 personnes.

La rétrocession des 40 pourcents de revenus aux provinces ainsi que le découpage territorial présentement en cours en RDC sont d’autres sujets que Kyungu aborde dans l’interview qu’il a accordée à VOA.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG