Liens d'accessibilité

Investiture d'Etienne Tshisekedi : Plusieurs morts à Kinshasa


Investiture d'Etienne Tshisekedi : Plusieurs morts à Kinshasa

Investiture d'Etienne Tshisekedi : Plusieurs morts à Kinshasa

Un calme relatif règne dans la capitale congolaise vendredi après-midi, après que les forces de sécurité du gouvernement eurent empêché la prestation de serment, au Stade des Martyrs, du leader de l'UDPS, le président auto-proclamé, Etienne Tshisekedi.

Des unités bien armées ont, de très tôt, investi toutes les avenues menant au siège du parti, dans le quartier de Limete, affirme la presse locale.

Aux abords du stade à Kinshasa, où le chef de file de l'opposition comptait prêter serment, ses partisans ont été violemment dispersés.

Dans une déclaration à un journaliste de la VOA, le secrétaire général de l'UDPS, Jacquemin Shabani, a dit: "Depuis ce matin, ça tire de partout. Il y a déjà plus de cinq morts aux alentours du Stade des Martyrs. La résidence du ‘’Président’’ Tshisekedi est quadrillée par la police, par les militaires plutôt. Donc lui, il n’est pas encore sorti. On attend toujours.’’

Etienne Tshisekedi, à Bukavu, le 17 novembre 2011

Etienne Tshisekedi, à Bukavu, le 17 novembre 2011

Un correspondant du Service francophone de la VOA a vérifié la présence de quelques morts dans les rues avoisinnant le stade, dont une personne morte étranglée. Cependant, il est difficile d'avancer un bilan jusqu'à présent, a-t-il ajouté.

Etienne Tshisekedi a été forcé de rester dans sa maison, où la cérémonie de prestation de serment devait avoir lieu.

XS
SM
MD
LG