Liens d'accessibilité

Lundi, le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku, a fait savoir qu’au moins 519 rebelles du M23 se sont rendus depuis mai 2012, date de la création du mouvement dans l’est du pays.

A l’approche de l’intervention de la force spéciale onusienne dans l’est de la République Démocratique du Congo, des membres du M23 se rendent quotidiennement à l’armée congolaise.

C’est du moins ce qu’affirme le Colonel Olivier Hamuli, porte-parole des FARDC dans le Nord-Kivu. Il applaudit ce type d’initiative tout en appelant les combattants à suivre le mouvement de reddition.

Lundi, le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku, a fait savoir qu’au moins 519 rebelles du M23 se sont rendus depuis mai 2012, date de la création du mouvement dans l’est du pays.

Pour ce qui est de leur éventuelle intégration dans l’armée, M. Hamuli a précisé que «ces ex-combattants sont mis à la disposition de la hiérarchie militaire pour une décision finale», à partir de Bweremana, la base actuelle de la 8ème région militaire des FARDC.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG