Liens d'accessibilité

RDC : quatre fosses communes découvertes à Beni, selon l’armée congolaise


Des déplacés congolais ayant fui les attaques des combattants des ADF dans le camp de transit de Bukanga, à Bundibugyo, Ouganda, juillet 2013.

Des déplacés congolais ayant fui les attaques des combattants des ADF dans le camp de transit de Bukanga, à Bundibugyo, Ouganda, juillet 2013.

Les quatre fosses communes ont, selon l’armée congolaise, été découvertes dans la localité de Bango, à Beni, dans le Nord-Kivu, dans un camp que les rebelles ougandais des ADF occupaient avant d’en être chassés mardi.

Le major Victor Masandi, porte-parole de l’opération « Sokola1 » des Forces armées de la RDC (FARDC) a indiqué à VOA que les quatre fosses ont été trouvées à l’issue de l’offensive qui a permis de tuer le responsable numéro 3 des ADF, Kasada Karume.

« Nous avions d’abord pensé qu’il s’agissait des cache d’armes, mais nous étions surpris d’y trouver plutôt des corps », a déclaré le major Masandi.

Ces restes humains n’ont pas pu être identifiés, mais les autorités militaires ont demandé une ouverture d’une enquête internationale, a indiqué le major Masandi.

« Il peut s’agir d’otages, de rebelles malades morts dans les camps, de civils ou d’autres personnes », a-t-il ajouté.

Selon lui, l’opération lancée par l’armée congolaise a permis de repousser ces rebelles vers la forêt du nord. Une offensive finale de l’armée devrait permettre d’ «en finir bientôt avec ce groupe des djihadistes qui collabore avec les Shabaabs et autres groupes islamistes », a expliqué le major Masandi

Le groupe ADF originairement Ougandais, est présentement constitué de Congolais, Centrafricains, Tanzaniens et d'autres nationalités.

Il opère dans la région du Nord-est de la RDC depuis plus d’une décennie où des massacres réguliers de la population, à la machette et autres armes blanches, lui sont attribués.

XS
SM
MD
LG