Liens d'accessibilité

RDC : prison à perpétuité pour un ancien chef rebelle hutu rwandais


Un rebelle FDLR dans l'Est de la RDC (Archives)

Un rebelle FDLR dans l'Est de la RDC (Archives)

L'association Avocats sans frontières (ASF) qui révèle cette condamnation, se félicite du verdict qui démontre une réelle volonté de la justice congolaise de lutter contre l'impunité des crimes de guerre.

La sentence contre Kizima Lenine Sabin, chef de guerre des Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR), a, en fait, été prononcée vendredi par le tribunal militaire de garnison de Bukavu, capitale du Sud-Kivu qui s’est pour la circonstance tenu à Shabunda, dans l'ouest de la province, afin de se rapprocher des victimes.

Selon le verdict, Kazini a été condamné à la prison à perpétuité pour crimes contre l'humanité.

Il a été reconnu coupable pour les six chefs d'accusation : le meurtre, le viol, la torture, le pillage, l'incendie et l'extorsion, que le tribunal avait retenus contre lui.

Dans l’ensemble, il lui est reproché les exactions commises entre fin 2009 et début 2012 dans le territoire de Shabunda.

La sentence est tombée alors que l’armée congolaise mène depuis la semaine dernière une offensive contre les FDR dans le Nord-Kivu et le Sud-Kivu où 1.400 combattants hutus rwandais sont encore actifs, selon les Nations Unies.

Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement a annoncé lundi que 43 FDLR ont été capturés.

La Mission des Nations unies en RDC est restée à l’écart des opérations en cours, conditionnnat son appui aux Forces armées de la RDC à la mise à l’écart de deux officiers congolais accusés de graves crimes. Elle a fait marche arrière et négocie pour sa participation à l’offensive que l’armée congolaise mène seule jusque-là.

(L’information reprise dans cet article provient de l’AFP et de RadioOkapi)

XS
SM
MD
LG