Liens d'accessibilité

RDC: poursuite de l’offensive des FARDC contre le M23 au nord de Goma


Un soldat des FARDC à Rusayo à 13km de Goma en RDC, où des combats ont éclaté entre l'armée congolaise et le M23. Le 16 juillet 2013.

Un soldat des FARDC à Rusayo à 13km de Goma en RDC, où des combats ont éclaté entre l'armée congolaise et le M23. Le 16 juillet 2013.

Mercredi, l’armée congolaise a repris les bombardements sur des positions du M23, notamment à Kibati et Kanyarucinya, à une quinzaine de kilomètres au nord de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu.

Mardi, le porte-parole de la 8ème région militaire des FARDC, le colonel Olivier Hamuli, a dit que des renforts étaient en route. Mercredi après-midi, il n’était pas possible de le joindre pour connaitre la situation sur le terrain.

Selon Kinshasa, le M23 aurait subi de lourdes pertes. Après les premiers combats lundi derniers, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, avait communiqué un bilan de 120 rebelles et 10 soldats tués.

Des soldats des FARDC aux environs de Goma en RDC. Le 14 juillet 2013 (Reuters)

Des soldats des FARDC aux environs de Goma en RDC. Le 14 juillet 2013 (Reuters)

Quand aux dirigeants politiques du M23, ils sont toujours à Kampala, dans l’espoir de voir revenir Kinshasa à la table des négociations. « Le M23 va y rester le temps nécessaire pour vraiment se rendre compte que c’est définitif et que Kinshasa ne reviendra plus, alors on va rentrer », a dit le chef de la délégation des rebelles, René Abandi, joint dans la capitale ougandaise.


D’autre part, plus au nord de la province congolaise du Nord-Kivu, au moins cinq localités ont été attaquées par les rebelles islamistes de l'ADF-Nalu en moins de deux semaines. Ces violences armées ont jeté sur les routes de l’exile plus de 60.000 personnes, qui se sont réfugiées en Ouganda, a indiqué la Croix-Rouge.
XS
SM
MD
LG