Liens d'accessibilité

RDC : plus d'une dizaine de disparus dans le naufrage d’une embarcation à Lokutu


Le fleuve Congo (AFP)

Le fleuve Congo (AFP)

Le nombre de disparus et de morts n’est vraiment pas connu du fait du manque de manifeste.

Les autorités de la province affirment en effet que quelques corps ont été récupérés dans le fleuve après le naufrage d’une pirogue motorisée appelée ici "baleinière" dans la nuit de lundi à mardi sur le fleuve Congo, à Lokutu, à près de 200 kms de Kisangani, chef-lieu de la Province Orientale.

Monulphe Bosso, conseiller en communication du gouverneur de province, Jean Bamanisa, a parlé de trois corps repêchés alors que les recherches se poursuivaient.

L’un des corps était de celui d'un enfant déjà retrouvé, et "il en reste 12 qu'on est en train de chercher", a déclaré M. Bosso à l'Agence France Presse (AFP).

Vale Déogracias, président de la société, a indiqué avoir été informé des autorités fluviales que l’embarcation avait à son bord au moins 300 passagers.

"Je crois qu’il y en a plus et que le nombre de disparus doit être plus élevé", a soutenu M. Déogracias.

Contacté par VOA Afrique, le gouverneur de la Province Orientale (disséquée en trois autres provinces), Jean Bamanisa a affirmé qu’il rassemblait encore les informations car il était en dehors de la province.

Toutes les sources sont unanimes à reconnaitre que la surcharge était l’une des causes de l’accident.

"La baleinière s’était coincée sur une bande de terre car elle naviguait la nuit sans phare. Elle a pris feu quand le conducteur a manœuvré pour la détacher", a expliqué M. Déogracias. "C’est là que les passagers se sont jetés à l’eau", a-t-il ajouté.

Les accidents de ces genres d’embarcation sont fréquents en RDC, avec souvent de lourdes pertes matérielles et en vies humaines.

XS
SM
MD
LG