Liens d'accessibilité

Goma: des artistes au service de la paix dans la région des grands lacs


Des représentants de la Communauté Economique des Pays des Grands Lacs, et des autorités du Nord-Kivu, admirent des oeuvres d'artistes congolais, rwandais et burundais, à Goma, le 12 mars 2014.

Des représentants de la Communauté Economique des Pays des Grands Lacs, et des autorités du Nord-Kivu, admirent des oeuvres d'artistes congolais, rwandais et burundais, à Goma, le 12 mars 2014.

Des représentants de la Communauté Economique des Pays des Grands Lacs et de la province du Nord-Kivu, ont assisté ce mercredi à la clôture des ateliers créatifs «Vijana Kokoriko».

Cette journée était marquée par une exposition vente des œuvres d’arts produites par des jeunes rwandais, burundais et congolais et par des spectacles de danse à ciel ouvert dans la capitale provinciale.

Pendant 21 jours, des jeunes artistes de ces trois pays ont vécu ensemble à Goma, pour échangé leurs expériences, et créer des œuvres graphiques sur le thème de la paix, à l’heure où plusieurs groupes armés locaux et étrangers sont encore actifs dans l’est de la République Démocratique du Congo.

Ces ateliers étaient organisés par l’Union de Jeunes Artistes Dessinateurs et Peintres (UJADP) dans le cadre du programme «Jeunes volontaires pour la paix et la reconstruction des pays des grands Lacs» initié par la Communauté Economique des Pays des grands Lacs (CEPGL).

Des jeunes danseurs en RDC lors de la clôture de l'événement culturel "Vijana Kokoriko" pour la paix et le reconstruction dans l'est de la RDC, à Goma au Nord-Kivu, le 12 mars 2014.

Des jeunes danseurs en RDC lors de la clôture de l'événement culturel "Vijana Kokoriko" pour la paix et le reconstruction dans l'est de la RDC, à Goma au Nord-Kivu, le 12 mars 2014.

«Pendant que les autres ont pris l’option de s’exprimer avec leurs Kalachnikov, nous avons choisi d’utiliser l’art pour revendiquer notre droit à la paix(…)» a déclaré Thierry Vahwere, coordonnateur des ateliers.

Goma accueille régulièrement des manifestations artistiques en vue de promouvoir une culture de paix et de réconciliation à travers le dialogue interculturel. Cette capitale provinciale abrite de nombreux jeunes artistes qui se sont mobilisés pour cette cause ces dernières années, notamment grâce à l’appui de l’Unicef, d’organisations régionales et du gouvernement provincial, entre autres entités.

«Nous voulons, à travers la vente commune d’œuvres d’arts, dire aux populations de la région des grands lacs que nous pouvons non seulement vivre ensemble, mais aussi et surtout gagner ensemble» a souligné Justin Kasereka, dessinateur congolais et directeur artistique des ateliers Vijana Kokoriko.


«Nous avons un slogan qui dit que nous utilisons des armes de construction massive», a-t-il dit à la Voix de l’Amérique au terme de l’événement culturel, dont l’objectif était également de montrer aux jeunes qu’ils peuvent s’épanouir à travers l’art, et vivre de leurs productions en les commercialisant.
XS
SM
MD
LG