Liens d'accessibilité

RDC : Naufrage meurtrier d'un canot rapide dans le lac Kivu


Vue du Lac Kivu à Goma, RDC

Vue du Lac Kivu à Goma, RDC

Un canot rapide assurant la liaison Goma-Bukavu a chaviré lundi midi au milieu du lac Kivu. Pour le moment, un enfant été retrouvé mort et 22 personnes sont portées disparues.

Un enfant est mort et 22 personnes sont portées disparues après le naufrage d'un canot rapide assurant la liaison entre les rives nord et sud du lac Kivu dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris lundi de source officielle.

"Il y a un mort - un enfant d'environ cinq ans - 25 rescapés et 22 disparus", a déclaré à la presse le ministre des Affaires foncières de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita au port de Goma, la capitale de cette province.

Un journaliste de l'AFP a pu voir le corps de l'enfant sorti de l'eau par des pêcheurs.

Selon le capitaine Jean-Bosco Bahati, commandant de la Force navale du Nord-Kivu, qui s'est rendu sur les lieux du naufrage, le drame s'est produit vers midi (10h00 GMT) au milieu du lac, long d'une centaine de kilomètres. Les rescapés ont été secourus par des pêcheurs à proximité, a ajouté l'officier.

Interrogé par l'AFP, le capitaine du bateau naufragé, Bujiriri Kitambala, a déclaré, encore sous le choc : "J'ai vu des grosses vagues venir taper la vitre. L'eau est entrée dans le bateau et peu après le bateau a chaviré".

Son embarcation assurait la liaison régulière entre Goma et Bukavu, la capitale du Sud-Kivu, à l'autre bout du lac.

Les naufrages sont fréquents et meurtriers en RDC, tant sur les lacs que sur les fleuves ou les rivières, et les accidents se soldent souvent par des bilans très lourds, en raison de la surcharge et de la vétusté des embarcations, de l'absence de gilets de sauvetage à bord, et du fait qu'une grande proportion de la population ne sait pas nager.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG