Liens d'accessibilité

RDC-Elections : le rôle des médias


Locaux de la RLTV, organe proche de l'opposition, Kinshasa, novembre 2011

Locaux de la RLTV, organe proche de l'opposition, Kinshasa, novembre 2011

En République Démocratique du Congo, le paysage médiatique est en ébullition, alors que la campagne bat son plein dans les rues et sur les ondes.

Tout le monde semble mobilisé, journalistes, autorités de l'Etat, politiciens, acteurs de la société civile, tous essaient de se servir de cet outil puissant qu'est le quatrième pouvoir.

Le gouvernement contrôle des dizaines de chaînes, ce que critique l'opposition. Entre-temps, l'influence des hommes politiques sur les médias congolais fait craindre le pire, surtout en cette période marquée par un regain de tension, comme en témoignent les récents heurts à Lubumbashi.

Le ministre congolais de la Communication Lambert Mende, dans ses bureaux à Kinshasa (novembre 2011)

Le ministre congolais de la Communication Lambert Mende, dans ses bureaux à Kinshasa (novembre 2011)

Dans moins de trois semaines, les Congolais vont choisir leurs représentants et le ministre de la Communication, Lambert Mende, prévient que les journalistes doivent faire preuve de responsabilité, surtout en ce qui a trait à la publication des résultats. Seule la CENI est habilitée à les proclamer, soutient M. Mende.

Le point de la situation avec notre envoyé spécial Nicolas Pinault:

XS
SM
MD
LG