Liens d'accessibilité

Mastercard lance une carte de paiement pour les exclus des banques en RDC


Des policiers en faction devant le Palais du Peuple, siège du Parlement de la RDC, à Kinshasa, lundi le 5 décembre 2011.

Des policiers en faction devant le Palais du Peuple, siège du Parlement de la RDC, à Kinshasa, lundi le 5 décembre 2011.

La carte bancaire a été développée conjointement avec la Banque internationale pour l'Afrique au Congo (BIAC), une des plus grandes banques congolaise

Elle sera disponible à partir du 1er décembre, ont indiqué les deux partenaires dans une conférence de presse à Kinshasa.

Les deux groupes indiquent, dans un communiqué, que ce nouveau service de carte prépayée "vise non seulement les clients existants de la BIAC, mais aussi les citoyens qui ne disposent pas encore d'un compte bancaire ou d'accès aux services financiers".

Selon le texte, "un peu moins de 6% des Congolais utilisent actuellement une banque ou d'autres services financiers formels" comme les transferts d'argents à l'aide d'un téléphone mobile.

La carte Heyano, fonctionne comme un porte-monnaie électronique que l'on recharge lorsqu'il est vide, et pourra par exemple être alimentée par le versement d'un salaire par un employeur directement sur la carte de l'employé, qui gagnera ainsi en sécurité, plutôt que de se déplacer avec de l'argent liquide, indiquent la BIAC et Mastercard.

Mastercard a déjà lancé des cartes similaires destinées à combattre "l'exclusion financière" dans d'autres pays africains comme l'Afrique du Sud, Djibouti, l'Égypte, le Nigeria, la Somalie ou encore le Zimbabwe.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG