Liens d'accessibilité

RDC: les Casques bleus attaquent une rébellion incendiant des villages dans l'Est


Vue du Lac Kivu à Goma, RDC

Vue du Lac Kivu à Goma, RDC

Le groupe visé est connu sous appellation de NDC (Nduma Defense of Congo).

La Mission des Nations unies en République démocratique du Congo (Monusco) a, selon son directeur de l'information Charles Bambara, lancé lundi soir des opérations militaires contre ce groupe armé qui a incendié pendant plusieurs jours des villages dans l'est du pays.

M. Bambara parle "d'opérations ciblées" dans la région de Pinga, dans le centre-sud de la province du Nord-Kivu, qui interviennent "suite aux exactions du NDC.

"Compte tenu de son mandat de protection des civils", la Monusco a "décidé de passer à l'action pour ramener la paix, la sécurité et la stabilité" et, à cette fin, ses "hélicoptères de combat sont entrés en jeu", a ajouté M. Bambara, sans préciser les effectifs déployés.

Mardi, des Casques bleus ont été déployés dans la région pour une "évaluation" de la situation, a encore indiqué M. Bambara.

Selon un spécialiste des affaires militaires du Nord-Kivu, les attaques héliportées de ce genre, sans être fréquentes, ne sont pas rares et appuient généralement l'armée congolaise dans des opérations contre les groupes armés qui pullulent encore dans l'est de la RDC.

Les hélicoptères d'attaque de la Monusco ont ainsi soutenu l'armée en juin contre des rebelles du FRPI (Forces révolutionnaires patriotiques de l'Ituri) dans le Nord-est, et depuis lors au moins une fois contre les rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF), dans le nord du Nord-Kivu, a-t-on indiqué de même source.

La milice NDC a été créée en 2009 par Sheka Ntabo Ntaberi mais une partie de ses troupes, évaluée à environ 300 hommes, a fait dissidence et a formé le NDC-Renouveau. Aujourd'hui, le NDC "Sheka", qui compterait moins d'une centaine d'hommes, affronte régulièrement sa rivale.

Avant sa scission il y a environ deux ans, le NDC a été accusé de participation à des viols massifs commis entre fin juillet et début août 2010 dans l'Est. La Monusco accuse régulièrement le groupe Sheka de se rendre coupable de graves crimes contre les civils.

Dotée de quelque 20.000 hommes en uniforme, la Monusco est l'une des plus importantes missions de maintien de la paix au monde. Sa collaboration avec l'armée congolaise est sclérosée depuis un différend qui a éclaté en janvier sur la gestion de la lutte contre des rebelles hutu rwandais.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG