Liens d'accessibilité

RDC : le gouverneur du Katanga sur Twitter, semble prendre date pour la présidentielle


Moise Katumbi, gouverneur de la province du Katanga, RDC

Moise Katumbi, gouverneur de la province du Katanga, RDC

Le gouverneur du Katanga a semblé franchir lundi une étape vers l'annonce de sa candidature à la présidentielle censée avoir lieu en novembre 2016 en RDC, en inaugurant son compte officiel Twitter, destiné à échanger sur "l'avenir" de son pays, selon l'AFP.

"Ce compte officiel est désormais ouvert ; suivez-moi pour échanger sur mon actu et l'avenir de la RDC", indique le premier message de ce compte promettant "des nouvelles bientôt".

Interrogé par l'AFP, M. Moïse Katumbi a confirmé que ce compte était bien le sien et qu'il avait l'intention de diffuser bientôt par ce canal un "message" à destination du "monde entier", l'internet étant encore un luxe inaccessible à l'immense majorité des Congolais.

Il a cependant refusé de confirmer que ce message pourrait être la confirmation de sa candidature, pressentie depuis plusieurs mois, à la prochaine présidentielle, à laquelle la Constitution interdit au président sortant, Joseph Kabila, de se présenter.

Sur l'image de son "profil", M. Katumbi apparaît cravaté et souriant en train de saluer de la main des partisans. La banderole de son compte montre une photo de la foule venue l'accueillir à Lubumbashi, capitale du Katanga (sud-est de la RDC) et deuxième ville du pays, fin décembre 2014.

Ce jour-là, accompagné de Gabriel Kyungu, président de l'assemblée provinciale du Katanga, le gouverneur avait lancé en termes sibyllins un avertissement à M. Kabila, lui conseillant de ne pas chercher à s'accrocher au pouvoir.

M. Kabila dirige la RDC depuis 2001 et entretient le doute sur ses intentions et son avenir politique. L'opposition le soupçonne de chercher à tout faire pour se maintenir en place, au besoin en retardant les échéances électorales.

Quinquagénaire charismatique, cadre du parti de M. Kabila et richissime homme d'affaires, M. Katumbi préside le célèbre club de football "Tout Puissant Mazembe" de Lubumbashi.

Pour Tryphon Kin-Kiey, ministre des Relations avec le Parlement et fidèle de M. Kabila, M. Katumbi "s'apprête à dire qu'il est prêt pour la haute charge".

Jeudi, les dirigeants de sept partis congolais ont quitté la majorité après avoir reçu une fin de non-recevoir à une lettre adressée à M. Kabila, dans laquelle ils demandaient au président de respecter la Constitution et de préparer l'"alternance politique" au sein de la majorité en vue des prochaines élections.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG