Liens d'accessibilité

RDC : l’ONU se dit déterminée à neutraliser les groupes armés


Des rebelles du M23 à Bunagana, près de la frontière ougandaise

Des rebelles du M23 à Bunagana, près de la frontière ougandaise

La Mission de l’ONU pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) a réaffirmé son engagement à neutraliser les groupes armés qui opèrent dans l'Est de ce pays. C’était en réaction aux préoccupations selon lesquelles des Casques bleus de la « brigade d'intervention » tanzanienne actuellement en déploiement en RDC ne sont pas déterminée à combattre le groupe rebelle rwandais des FLDR.

Il se trouve que la Tanzanie a récemment encouragé le Rwanda à négocier avec les FDLR, le groupe rebelle rwandais basé au Congo. Pour l’analyste Thierry Vircoulon, d’International Crisis Group, c’est le fait que la Tanzanie s’est prononcée en faveur des négociations qui suscite des doutes sur sa détermination. « C’est révélateur du fait des limites du caractère offensive de cette brigade. Un certain nombre de discussions qui ont eu lieu depuis ces semaines ont un peu esquinté le caractère guerrier, offensif de la Brigade », a expliqué Thierry Vircoulon.


La VOA a demandé à la MONUSCO si, au vu de la position conciliatrice du Président Kikwete de la Tanzanie, ses troupes pourraient combattre effectivement les rebelles des Un blindé de la MONUSCO à Rutshuru

Un blindé de la MONUSCO à Rutshuru

FDLR. Le porte-parole de la MONUSCO Mad-noj Mounoubai a réaffirmé l'engagement de la brigade dans la lutte contre les groupes armés.

« La mission de la Brigade d’intervention est claire : neutraliser tous les groupes armés qui opèrent dans la zone d’opération de cette brigade », a expliqué le porte-parole de la MONUSCO, Madnoj Mounoubai. « Dans cette zone, il n’y pas que le M23, il y aussi les FDLR », a-t-il ajouté.
XS
SM
MD
LG