Liens d'accessibilité

RDC : heurts entre soldats congolais et rebelles rwandais démobilisés, des blessés enregistrés


Des armes des combattants FDLR recueillies par l'ONU lors d'une opération de désarment de FDLR à Kateku, un village de l'est de la RDC, le 30 mai 2014.

Des armes des combattants FDLR recueillies par l'ONU lors d'une opération de désarment de FDLR à Kateku, un village de l'est de la RDC, le 30 mai 2014.

Des tirs ont été entendus lundi au camp de transit des FDLR à Kanyabayongo lors d'une réunion avec des responsables militaires chargés de la démobilisation.

Au moins quatre blessés ont été enregistrés selon Bokele Joy, l’administrateur du territoire de Lubero, dans la province du Nord-Kivu.

L’armée congolaise n’a pas voulu commenter l’incident. Mais, M. Joy a indiqué que trois FDLR et un officier ont été blessés après que des officiers ont tiré en l’air.

Le chef du bureau de la Mission de l'ONU en RDC (Monusco) à Goma, Daniel Ruiz, a quant à lui affirmé que des FDLR ont tenté de résister lors d'une opération de transfert de leurs officiers vers Kisangani, à près de 500 km plus à l'ouest.

Deux jeunes gens sont à la base de l’incident qui intoxiquaient selon le gouverneur Julien Paluku du Nord-Kivu. Pour lui, les deux FDLR "intoxiquaient" leurs camarades à ne pas rentrer chez eux.

Plus de dix mille FDLR ont été rapatriés dans le cadre d'un programme de rapatriement piloté par l'ONU.

XS
SM
MD
LG