Liens d'accessibilité

RDC: deux casques bleus tués et treize autres blessés dans une attaque à Beni


Deux soldats de la mission des Nations unies au Congo patrouillent à côté d'un passant à Goma, RDC.

Deux soldats de la mission des Nations unies au Congo patrouillent à côté d'un passant à Goma, RDC.

Ban Ki-moon a condamné mercredi les attaques attribuées au groupe rebelle ougandais des ADF (Forces Démocratiques Allées).

Des renforts de la Monusco sont annoncés dans la région après la réaction du secrétaire général de l'ONU.

Les deux casques bleus ont été tués mardi lors d’une attaque menées par des hommes supposés être des ADF dans le village de Kisiki, à près de 50 kilomètres au nord de la ville de Beni, a affirmé à VOA Afrique, le porte-parole de la Monusco depuis Goma.

Les ADF ont accru depuis une semaine des attaques contre des positions de l’armée congolaise, des civils et les Nations unies.

Treize autres Casques bleus, dont la nationalité n'a pas été précisée, ont été blessés "par balles", a détaillé le général Jean Baillaud, commandant adjoint de la force de la mission onusienne

La Monusco annonce aussi qu’un de ses hauts officiers se rendra dans la ville de Beni pour coordonner les activités. "Ces crimes ne resteront pas impunis. Il faut qu’ils s’arrêtent. Nous prenons des mesures énergiques contre ces leurs auteurs l'ADF", a ajouté le porte-parole de la Monusco.

Lundi, un hélicoptère de la Monusco a essuyé des tirs du même groupe.

"Aujourd'hui - contrairement à ce qu'on pourrait croire, contrairement à ces attaques, et malheureusement à ces pertes que nous subissons aussi bien dans les rangs des FARDC que de la Monusco - ADF n'a jamais été aussi affaibli", a estimé mercredi général Baillaud.

"La neutralisation d'un certain nombre de ses chefs", notamment, devrait "nous renforcer dans notre détermination à aller au bout de ce processus (...) d'éradication d'ADF", qui en est à une "phase cruciale", a ajoué le général Baillaud.

XS
SM
MD
LG