Liens d'accessibilité

RDC : cinq tués dans l’attaque de l’aéroport de Goma, selon les autorités


Un soldat congolais à l'aéroport de Goma, RDC, le 5 décembre 2004.

Un soldat congolais à l'aéroport de Goma, RDC, le 5 décembre 2004.

Le porte-parole du gouvernement a affirmé mercredi, dans une déclaration à la télévision d’Etat, que le meneur de l’attaque contre l’aéroport de Goma, la veille, a été arrêté et transféré à la prison de haute sécurité de la ville.

Lambert Mende a reconnu que l’armée a perdu quatre soldats lors de cette attaque. La cinquième personne tuée faisait partie des assaillants qui, selon M. Mende, ont été repoussée par l’armée.

Trois membres "commando lourdement armé", d’après M. Mende, qui avaient mené l’attaque ont été arrêtés. Ils sont tous originaires de Butembo, grande ville du nord de la province du Nord-Kivu, pays majoritairement de l’ethnie Nande, a précisé le porte-parole du gouvernement.

Le "maître d'œuvre de toute cette entreprise" a aussi été arrêté mercredi matin grâce à l'interrogatoire de trois assaillants capturés. Il répond au nom Kambale, nom couramment donné au deuxième fils dans les familles de la communauté Nande.

L’Est de la RDC est déchiré par les conflits armés depuis plus de vingt ans. Et, près de 400 personnes y ont été tuées depuis le mois d'octobre dans une série de massacres attribués aux rebelles musulmans ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF), présents dans la zone depuis 1995.

XS
SM
MD
LG