Liens d'accessibilité

RDC : Au moins neuf tués à la suite de nouvelles attaques dans l’Est


La population de Beni a fait le deuil après l'assassinat du colonel Mamadou Ndala près de Beni, dans l'Est de la RDC.

La population de Beni a fait le deuil après l'assassinat du colonel Mamadou Ndala près de Beni, dans l'Est de la RDC.

L’attaque au cours de laquelle les neuf villageois ont été tués a eu lieu dans des villages situés près de Beni dans le Nord-Kivu, région où sévissent les rebelles ougandais.

L’attaque est attribuée aux rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF/NALU), selon le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku.

Les corps ont été retrouvés dans le nord du Nord-Kivu, dans la région située entre la ville de Beni (environ 250 km au nord de Goma, capitale de la province) et celle de Mbau, à une vingtaine de kilomètres plus au nord.

Le gouverneur affirme avoir deposé les corps à la morgue sans préciser comment les victimes ont été tuées.

"On continue les recherches pour savoir s'il y a encore d'autres corps (dans la forêt), car le bilan pourrait être plus lourd", a affirmé M. Paluku à l'AFP.

Au moins 50 personnes ont été tuées dans la region dans une période de trois semaines,

Après cette énième attaque, la Société civile du Nord-Kivu, ONG basée à Beni, dénonce dans un communiqué un nouveau "carnage" cause par des rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF).

La région de Beni a été le théâtre en octobre et novembre de massacres commis par les rebelles ougandais des ADF ayant coûté la vie à plus d'une centaine de civils.

L'armée congolaise a lancé en janvier une offensive qui lui a permis de reprendre les principales place fortes de ces rebelles musulmans opposés au président ougandais Yoweri Museveni, mais celle-ci s'est arrêtée après le décès brutal, fin août, du général Jean-Lucien Bahuma, commandant de la région militaire du Nord-Kivu, qui commandait personnellement cette opération.

Présents dans l'est de la RDC depuis 1995, les ADF ne compteraient plus aujourd'hui que 400 combattants repliés dans les hauteurs difficiles d'accès des monts Ruwenzori, à la frontière entre le Congo et l'Ouganda.

XS
SM
MD
LG