Liens d'accessibilité

RCA : l’ex-coalition Seleka regrette le retrait du contingent tchadien


Un soldat tchadien de la MISCA, monte la garde lors du début d'un rapatriement par la route vers le Tchad, Bangui, le 22 janv. 2014.

Un soldat tchadien de la MISCA, monte la garde lors du début d'un rapatriement par la route vers le Tchad, Bangui, le 22 janv. 2014.

En Centrafrique, le retrait du contingent tchadien continue de susciter des réactions. La dernière en date est celle du Général Mohamed Moussa Dhaffane, l’un des leaders de l’ex-coalition seleka.

Au micro de notre envoyé spécial Bagassi Koura, il trouve regrettable le départ des Tchadiens, car pour lui le retrait d’un seul contingent pourrait entrainer d’autres.

Si on demande à un pays de retirer ses troupes, « finalement on va demander le retrait de toutes les forces internationales », dit-il.

Par ailleurs, il remet en cause le rapport de l’ONU sur les fusillades qui ont lieu au KM 12, fin mars, impliquant les militaires tchadiens dans la mort d’une trentaine de personnes civiles.

« Je ne doute pas de la sincérité des Nations unies. Mais je doute du canal par lequel le rapport a été transmis », explique t-il.
XS
SM
MD
LG