Liens d'accessibilité

RCA: de nouveaux sévices, imputés aux ex-Séléka


Des combattants Séléka en Centrafrique (Reuters)

Des combattants Séléka en Centrafrique (Reuters)

Des rebelles musulmans présumés ont tué au moins 34 personnes la semaine dernière lors d’une série de raids menés sur des villages de la région de M'brés, dans le nord de la Centrafrique. C’est ce qu’affirment des témoins oculaires, ainsi que des officiels.

Ces témoins ont déclaré samedi qu'ils pensent que les assaillants étaient des ex-Séléka.

Certains des assaillants ont menacé de lancer de nouveaux raids contre d’autres villages, avant le déploiement de la force de maintien de la paix des Nations Unies (ONU) en République centrafricaine (RCA) à la mi-septembre.

Selon l’Agence France Presse (AFP), certains villageois ont été abattus à bout portant tandis que d'autres ont été pendus, torturés ou battus à mort.

La guerre civile en RCA a éclaté en 2013, lorsque la coalition rebelle Séléka, à majorité musulmane, a renversé le gouvernement. En réponse à la violence, les chrétiens ont formé des milices dites anti-Balaka pour mener des attaques de représailles contre les musulmans.

Plus d'un million de civils ont été déplacés.

XS
SM
MD
LG