Liens d'accessibilité

Un rapport d'Amnesty international épingle le Luxembourg et les grandes banques européennes


Luxembourg, 1996

Luxembourg, 1996

Amnesty International a dénoncé les "graves lacunes" de la réglementation bancaire au Luxembourg en matière de lutte contre le commerce des armes, dans un rapport publié vendredi.

Intitulé "Banques, armes et violations des droits de l'homme", ce rapport met en cause le secteur financier luxembourgeois qui n'a pas adopté, selon Amnesty, "une règlementation, des lignes de conduite et des procédures visant à limiter efficacement le soutien financier aux activités en relation avec les armes".

Lors d'une conférence de presse, David Pereira, le président de la branche d'Amnesty International au Luxembourg, a regretté les "insuffisances" de la législation luxembourgeoise et "le manque de transparence" des banques concernant les transactions liées à la contrebande d'armes.

"L'insuffisance de la législation nationale ne saurait excuser la réticence du secteur financier luxembourgeois à adopter et suivre des lignes de conduite et procédures adéquates pour le financement du secteur de l'armement", a ajouté M. Pereira.

"Des lacunes de taille ont été identifiées dans les procédures de contrôle interne des banques en ce qui concerne les transactions se rapportant aux armes", a renchéri Gabriela Quijano, une conseillère juridique d'Amnesty.

Les établissements luxembourgeois ont une "connaissance incomplète de leurs obligations juridiques et de leurs responsabilités en matière de droits humains", a-t-elle ajouté.

Le rapport d'Amnesty - qui s'appuie sur une enquête de deux ans entre février 2013 et mars 2015 auprès des sept principales banques du Luxembourg - a identifié une "vigilance insuffisante à l'égard des clients et un manque de formation du personnel".

Toutefois, ces faiblesses détectées au Luxembourg s'appliquent à la plupart des banques de l'Union européenne, souligne Amnesty, qui exhorte le Grand-Duché à "interdire strictement les activités financières liées aux armes et à prendre toutes les mesures qui s'imposent pour que cette interdiction soit véritablement appliquée et respectée".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG