Liens d'accessibilité

Raid saoudien sur l'ambassade d'Iran au Yémen: Téhéran va protester auprès de l'ONU


Hommes marchant sur ​​les décombres du QG de la Chambre de commerce et d'industrie , après un raid aérien saoudie à Sanaa , au Yémen , le mardi 5 janvier 2016 .

Hommes marchant sur ​​les décombres du QG de la Chambre de commerce et d'industrie , après un raid aérien saoudie à Sanaa , au Yémen , le mardi 5 janvier 2016 .

L'Iran va protester auprès du Conseil de sécurité de l'ONU au sujet du bombardement de son ambassade au Yémen par des avions saoudiens, a déclaré jeudi le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian, cité par l'agence officielle Irna.

"Lors d'une attaque aérienne de l'Arabie saoudite contre Sanaa, une roquette est tombée à proximité de notre ambassade et malheureusement, un de nos gardes a été grièvement blessé (...). Nous allons informer d'ici quelques heures le Conseil de sécurité des détails de cette attaque", a déclaré M. Abdollahian.

"L'Arabie saoudite est responsable de la sécurité de nos diplomates et de notre ambassade à Sanaa", a-t-il ajouté.

L'Iran a accusé jeudi l'aviation saoudienne d'avoir bombardé "délibérément" son ambassade au Yémen, faisant des blessés parmi le personnel et a décidé d'interdire l'entrée de tous les produits saoudiens. Ryad n'a pas réagi à ces accusations.

L'Arabie saoudite est à la tête d'une coalition arabe qui intervient depuis mars 2015 au Yémen en soutien au président Mansour Abd Rabbo Mansour Hadi contre des rebelles chiites, les Houthis, appuyés par l'Iran.

Par ailleurs, M. Amir Abdollahian a rejeté les accusations de Bahreïn, qui a également rompu ses relations avec l'Iran, concernant le démantèlement d'une cellule "terroriste" liée aux Gardiens de la Révolution iraniens et au Hezbollah libanais, selon le royaume.

"Il n'y a aucun lien entre ce scénario monté de toutes pièces et la République islamique d'Iran", a déclaré M. Amir Abdollahian.

Selon le ministère de l'Intérieur de Bahreïn, la cellule projetait de commettre "plusieurs attentats à l'explosif". Elle était composée de nombreuses personnes, dont dix ont été arrêtées.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG