Liens d'accessibilité

Quinze personnes perdent la vue après l'opération d'un œil en Inde


Daughter of Indian civilian Sarpanch Karamat Hussain who was killed in Pakistani shelling mourns at Balakot sector in Poonch, Jammu and Kashmir, India, Aug.16, 2015.

Daughter of Indian civilian Sarpanch Karamat Hussain who was killed in Pakistani shelling mourns at Balakot sector in Poonch, Jammu and Kashmir, India, Aug.16, 2015.

Les victimes ont subi une opération de la cataracte "bâclée" ont annoncé les autorités locales dans le nord de l'Inde.

Ces personnes ont été opérées la semaine passée au cours d'une série de soins des yeux organisés par une ONG dans le district d'Ambala, dans l'Etat de l'Haryana, mais leur problème n'est apparu que lorsqu'ils ont commencé à consulter les médecins d'un hôpital public local.

Le responsable médical du district, Vinod Kumar Gupta, a indiqué que l'organisation, Sarv Kalyan Sewarth Samithi, n'avait pas reçu l'autorisation des autorités pour organiser un tel camp.

"Nous sommes sur le terrain pour inspecter l'hôpital et nos équipes médicales rassemblent des informations auprès des patients", a dit M. Gupta à l'AFP.

"Jusqu'à présent, nous savons que 15 patients ont été opérés lors d'interventions chirurgicales bâclées". "Nous avons constaté qu'ils avaient perdu la vue de l'oeil opéré lorsqu'ils sont venus consulter à l'hôpital public".

Ces patients se sont rendus compte de la perte de leur oeil au moment d'enlever le bandage qui le protégeait.

L'opération de la cataracte est généralement considérée comme peu risquée mais de tels incidents se produisent régulièrement en Inde.

Dans l'ouest de l'Inde, 14 personnes ont récemment perdu la vue au cours d'une opération similaire, les autorités locales indiquant que les instruments utilisés avaient probablement été mal stérilisés.

Les installations utilisées dans l'Haryana "ne remplissent aucun des critères fixés par le gouvernement pour de tels équipement", a dit M. Gupta.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG