Liens d'accessibilité

Quinze opposants angolais en procès pour insurrection assignés en résidence


Les 15 opposants angolais devant le tribunal à Luanda, Angola. 16 novembre 2015

Les 15 opposants angolais devant le tribunal à Luanda, Angola. 16 novembre 2015

Le juge en charge du procès a déclaré que les 15 opposants emprisonnés depuis mi-juin étaient libérés et assignés à résidence vendredi dans l'attente du verdict dans leur procès, le 14 janvier.

"Les accusés vont maintenant passer à la prison-hôpital de Sao Paulo où ils sont détenus depuis novembre avant de se rendre à leurs résidences", a indiqué le juge Januario Domingos avant de suspendre ce procès qui dure depuis un mois.

"Les audiences reprendront le 11 janvier, jusqu'au 14 janvier", date prévue pour le verdict, a ajouté le juge.

Les accusés n'ont pas le droit d'entrer en contact les uns avec les autres au cours de leur période d'assignation à résidence.

Les 17 militants arrêtés sont tous membres du Mouvement révolutionnaire de l'Angola, demandant le départ du président Dos Santos, au pouvoir depuis 1979. Quinze d'entre eux sont emprisonnés depuis juin tandis que les deux autres comparaissent libres.

Tous sont accusés de rébellion et tentative de coup d'Etat et risquent entre trois et douze ans de prison.

Ils nient les charges qui pèsent sur eux, assurant être partisans d'une "lutte pacifique".

La semaine dernière, quatre de ces opposants, dont le rappeur Luaty Beirao, avaient entamé une grève de la faim pour protester contre la longueur de leur procès.

Selon l'administration pénitentiaire, 150 policiers seront mobilisés pour assurer le contrôle judiciaire des accusés.

La communication autour de ce procès est verrouillée par le pouvoir qui autorise la présence des journalistes seulement par intermittence et qui interdit l'accès à la salle du tribunal aux observateurs internationaux.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG