Liens d'accessibilité

Quinze ans de prison pour deux jihadistes présumés arrêtés à la frontière turque


Sécurité renforcée autour de la résidence de l'ambassadeur allemand à Athènes après une attaque terroriste, Grèce, le 30 décembre 2013.

Deux jihadistes présumés, réfugiés en Suède, ont été condamnés vendredi à 15 ans de prison par un tribunal du nord-est de la Grèce pour avoir été trouvés en possession d'armes et d'uniformes alors qu'ils semblaient vouloir passer en Turquie.

Les deux hommes, arrêtés en janvier 2016 près de la frontière avec la Turquie, avaient tous deux été reconnus réfugiés par la Suède et étaient naturalisés suédois, a indiqué leur avocat à l'AFP. Il s'agit d'un homme d'origine bosnienne âgé de 29 ans et d'un autre d'origine yéménite âgé de 19 ans.

Ils étaient notamment en possession de machettes, d'uniformes militaires et de différents objets pouvant servir au combat.

Le Bosnien avait déjà été arrêté dans son pays en 2005 après que la police eut découvert à son domicile une ceinture explosive, des explosifs, et une vidéo montrant un homme au visage masqué menaçant de mener des attaques terroristes contre le Capitole et la Maison Blanche à Washington.

Condamné à 14 ans de prison, il avait été libéré en 2011.

Les deux prévenus ont fait appel.

Selon eux, les objets trouvés en leur possession étaient de simples souvenirs légalement acquis à Athènes. Ils étaient arrivés en Grèce par un avion venant du Danemark, et ont démenti avoir voulu aller en Turquie, arguant que si tel était le cas leurs passeports leur permettaient de voler directement vers Istanbul.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG