Liens d'accessibilité

Quatre soldats se noient au cours d'une opération dans le Delta au Nigeria


Des combattants du Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger (MEDN) patrouillent dans les ruisseaux de la rivière Bonny, près de l'usine de GNL, dans la région pétrolière du delta du Niger, dans le sud du Nigeria, 18 septembre 2008. EPA / GEORGE Esi

Des combattants du Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger (MEDN) patrouillent dans les ruisseaux de la rivière Bonny, près de l'usine de GNL, dans la région pétrolière du delta du Niger, dans le sud du Nigeria, 18 septembre 2008. EPA / GEORGE Esi

Quatre militaires nigérians sont morts noyés après le chavirement de leur bateau au cours d'une opération contre des rebelles dans le Delta du Niger.

Le bateau a chaviré pour une raison inconnue lundi vers 10H00 (09H00 GMT) dans la région de Brass (Etat de Bayelsa, sud), théâtre de nombreuses attaques contre des installations d'hydrocarbures depuis le début de l'année.

Fin août, l'armée nigériane a lancé l'opération "Sourire de Crocodile" contre des groupes armés, qui ont durement affecté la production de pétrole en faisant exploser des oléoducs et des plateformes off-shore, et ont augmenté le niveau de piraterie maritime dans le golfe de Guinée.

"Nos hommes en exercice au sein de l'opération Sourire de Crocodile ont été pris dans un accident maritime hier" (lundi), a affirmé à l'AFP le porte-parole de l'armée Sani Usman.

Un habitant de la région de Brass, qui s'est identifié comme Etta, a expliqué que le "bateau a chaviré alors qu'il amenait une nouvelle garnison vers la côte".

"J'étais moi-même au bord de l'eau, quand j'ai vu des soldats en uniforme qui essayaient de venir en aide à leurs collègues", a-t-il ajouté. "Lorsque la confusion s'est tassée, quatre soldats manquaient à l'appel (...). Ceux qui ont pu être sauvés ont perdu leurs armes et se débattaient pour sortir de l'eau".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG