Liens d'accessibilité

Quatre passeurs armés tués par les garde-côtes libyens

  • VOA Afrique

Des membres de l'équipe des gare-côtes libyens près du port de Zawiya, Libye, le 22 mars 2014.

Quatre passeurs présumés ont été tués jeudi dans un échange de tirs avec les garde-côtes libyens au large de Zawiya (ouest) et un autre est porté disparu, a indiqué la marine libyenne.

Les passeurs étaient sur un bateau qui escortait une embarcation de migrants clandestins tentant de traverser la Méditerranée pour rallier l'Europe, a expliqué à l'AFP le général Ayoub Kacem, porte-parole de la marine.

"Les garde-côtes ont essayé d'éviter l'affrontement et demandé au groupe armé d'obtempérer aux ordres, en vain", a déclaré le général Kacem, ajoutant que les passeurs étaient notamment équipés de mitraillettes et lance-roquettes.

Ils ont tiré sur les garde-côtes et ces derniers ont riposté, tuant quatre passeurs présumés, a ajouté le porte-parole, qui a fait état de deux personnes arrêtées et d'une portée disparue.

L'embarcation des migrants a quitté la zone sans être touchée et continué sa traversée, a-t-il précisé.

Les passeurs profitent du chaos qui règne en Libye depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011 pour proposer à des migrants de rejoindre clandestinement l'Europe par la mer.

La plupart des départs a lieu depuis l'ouest libyen à destination de l'Italie, l'île italienne de Lampedusa se trouvant à environ 300 kilomètres des côtes libyennes.

En l'absence d'une armée ou d'une police régulières en Libye, plusieurs milices font office de garde-côtes tout en étant souvent accusées de complicité voire d'implication dans ce trafic lucratif, les passeurs étant de fait rarement inquiétés.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG