Liens d'accessibilité

Quatre para-militaires tués dans un centre pétrolier au Nigeria


Un femme passe devant une station essence appartenant au groupe italien ENI, à Abuja, le 24 janvier 2006.

Un femme passe devant une station essence appartenant au groupe italien ENI, à Abuja, le 24 janvier 2006.

Quatre membres d'une force para-militaire nigériane ont été tués lundi par des hommes armés dans une installation pétrolière de la filiale locale du groupe italien Eni, ont annoncé mercredi les services de sécurité nigérians.

Les quatre membres du Corps nigérian de défense et sécurité civile (NSCDC), une agence gouvernementale de sécurité, ont été tués lors d'échanges de coups de feu avec un nombre indéterminé d'assaillants qui ont tenté de pénétrer dans l'installation pétrolière, à Omoku, près du grand centre pétrolier de Port-Harcourt.

Les assaillants, en treillis, sont arrivés en bateau en fin de journée et ont commencé à tirer sur les para-militaires de faction, en tuant quatre et en blessant un nombre indéterminé, avant de prendre la fuite, a indiqué à l'AFP le porte-parole du NSCDC, Michael Oguntuase.

L'attaque n'a pas été revendiquée et les responsables locaux d'Agip, la filiale d'Eni au Nigeria, n'ont pas apporté de commentaire.

Depuis le début de l'année, le Nigeria fait face à une recrudescence des attaques de rebelles contre ses installations pétrolières, qui a provoqué une chute importante de sa production de brut.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG