Liens d'accessibilité

Quatre morts dans une attaque suicide au Nigeria

  • VOA Afrique

Un personnel de la sécurité fait signe aux réfugiés du camp de Bakkasi pour les déplacés internes après une manifestation contre les rations de nourriture trop petites, à Maiduguri, dans l'État de Borno, Nigeria, le 29 août 2016.

Quatre personnes ont été tuées samedi soir par l'explosion des charges portées par trois assaillants à l'entrée d'un village du nord-est du Nigeria, a indiqué dimanche la police locale.

Les trois kamikazes - un homme et deux femmes - ont tenté de rentrer dans le village de Umarari, dans les faubourgs de la capitale régionale Maiduguri, a expliqué le porte-parole de la police de l'Etat de Borno Victor Isuku.

Ils ont fait exploser les charges qu'ils portaient à l'approche d'un poste de contrôle, a-t-il ajouté, tuant un milicien local et une femme et ses deux enfants. Huit personnes ont été blessées, a ajouté le porte-parole.

Le milicien a tenté de les empêcher de passer dans le village et il s'est trouvé directement à côté d'un des kamikazes, tous les trois tués dans l'opération, a indiqué de son côté Ibrahim Abdulkadir, porte-parole de l'Agence nationale de gestion des Urgences (Nema).

Capitale de l'Etat de Borno, Maiduguri est le berceau du mouvement islamiste Boko Haram, affilié au groupe Etat islamique, dont la rébellion et sa répression a fait plus de 20.000 morts de 2,6 millions de déplacés depuis 2009.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG