Liens d'accessibilité

Quatre Libanais sanctionnés par le Trésor américain pour des activités en Afrique


Selon David Cohen, il est clair que le Hezbollah continue d'utiliser son réseau d'agents pour étendre son influence maligne au-delà des frontières du Liban

Selon David Cohen, il est clair que le Hezbollah continue d'utiliser son réseau d'agents pour étendre son influence maligne au-delà des frontières du Liban

Les États-Unis ont imposé des sanctions à quatre citoyens libanais, mardi, les accusant de ramasser des fonds et de recruter en Afrique de l'Ouest pour le compte du groupe militant libanais Hezbollah. Il s’agit de certains Ali Ibrahim al-Watfa, Abbas Loutfe Fawaz, Ali Ahmad Chehade et Hicham Nmer Khanafer.

Selon le département américain du Trésor, les quatre hommes ont été sanctionnés pour avoir servi en quelque sorte d’ « ambassadeurs » au Hezbollah, milice que Washington considère comme un groupe terroriste. Ces Libanais opèrent en Sierra Leone, au Sénégal, en Côte d'Ivoire et en Gambie.

Ces sanctions signifient que ces personnages sont effectivement coupés du système financier américain et ne peuvent plus entretenir de relations avec des citoyens américains.

Pour le sous-secrétaire du Trésor chargé du terrorisme et du renseignement financier, David Cohen, il est clair que le Hezbollah continue d'utiliser son réseau mondial d'agents et de sympathisants pour étendre son influence maligne au-delà des frontières du Liban. « Nous continuerons d'utiliser tous les moyens à notre disposition afin de perturber ces efforts », a-t-il déclaré.
XS
SM
MD
LG