Liens d'accessibilité

Quatre hommes, inculpés pour piratage informatique


(AP)

(AP)

Quatre membres d'un réseau de piratage informatique démantelé en juin par le FBI, la police fédérale, ont été inculpés mardi.

Dans un communiqué, le ministère de la Justice a déclaré que deux des accusés ont déjà plaidé coupable, dont celui qui réside au Canada. Les autres se trouvent aux États-Unis.

Leslie Caldwell, procureur général adjoint de la division criminelle du ministère de la Justice, précise que la décision des accusés de plaider coupable témoigne de la volonté des Etats-Unis « à protéger la propriété intellectuelle de l'Amérique contre le piratage, qu’elle soit piratée à partir du pays ou depuis l’étranger ».

Les quatre jeunes gens, âgés de 18 à 28 ans, ont été inculpés notamment de complot pour commettre une fraude informatique, de violation du droit d'auteur, de vol d'identité et de fraude électronique. Le FBI a chiffré à entre 100 à 200 millions de dollars les sommes dérobées grâce à leur virus, « Gameover Zeus ».

Ce virus, apparu en septembre 2011, avait pour principal objectif de voler les informations bancaires et autres données confidentielles sur des disques durs infectés.

Le procureur de l’Etat du Delaware, Charles Oberly, a souligné que le piratage des identités et de la propriété intellectuelle est devenu « beaucoup trop courant ». Et pourtant, il ne s’agit pas « de crimes anodins, et ceux qui les commettent ne doivent pas croire qu'ils sont en toute sécurité, hors de portée ».

Selon les documents soumis à la cour, de janvier 2011 à mars 2014, les quatre hommes et leurs complices ont piraté les réseaux informatiques du Pentagone et de plusieurs grandes sociétés, dont Microsoft, et de ce fait, l’Xbox. Une fois ces réseaux infiltrés, ils ont volés avec impunité, jusqu’à leur arrestation.

L'Australie a également inculpé un ressortissant pour son rôle présumé dans cette affaire.

Le ministère américain de la Justice a précisé que le suspect canadien, un certin David Pokora, 22 ans, est considéré comme la première « personne d'origine étrangère » à avoir été condamnée « pour le piratage d’entreprises américaines en vue de voler des secrets commerciaux ».

XS
SM
MD
LG