Liens d'accessibilité

Nigeria: 14 personnes tuées dans un raid attribué à Boko Haram sur un village dans l’Etat de Borno


Des personnes déplacées à Yola au Nigeria le 8 décembre 2015. (AP Photo/Sunday Alamba)

Des personnes déplacées à Yola au Nigeria le 8 décembre 2015. (AP Photo/Sunday Alamba)

Certaines victimes ont été décapitées et le village a été entièrement détruit, selon les témoignages d’un habitant et d’un garde civil vendredi.

Des hommes armés ont investi jeudi soir le village de Kamuya, dans l'Etat de Borno, mitraillant les habitants, et ils ont incendié la localité toute entière, rapporte l’Afp.

Kamuya est situé près du village dont est originaire le chef d'état-major de l'armée nigériane Tukur Yusuf Buratai.

Sur les quatorze morts, sept personnes ont été tuées par balles, et certaines ont été décapitées, ont témoigné des habitants, disant que six autres ont été blessées.

Elles sont "soignées à l'hôpital général de Biu", a déclaré Mustapha Karimbe, un membre de la garde civile qui aide l'armée à combattre Boko Haram, et qui a confirmé le bilan des victimes.

"Les assaillants sont arrivés à pied et en vélo vers 20 heures" (19h00 GMT) et après avoir massacré les habitants, "ils ont brûlé tout le village", a raconté Ibrahim Babagana.

Avec d'autres habitants et les blessés, il s'est enfui vers la ville de Biu, à 30 kilomètres.

Cette zone avait déjà été attaquée par les islamistes en juillet dernier. Vingt personnes avaient été tuées et de nombreuses maisons brûlées.

"Nous pensons que ces attaques sont liées au chef d'état-major qui a mis la pression sur Boko Haram depuis qu'il a été nommé" en juillet, a dit Ibrahim Babagana.

Avec Afp

XS
SM
MD
LG