Liens d'accessibilité

40% des cancers diagnostiqués aux Etats-Unis sont liés au tabac


La consommation de cigarettes aux Etats-Unis est en nette baisse chez les adultes depuis des décennies mais demeure néanmoins la principale cause évitable de cancer, souligne également ce rapport des Centres de contrôle et de prévention des maladies.

De 2009 à 2013, environ 660.000 personnes aux Etats-Unis ont été diagnostiquées d'un cancer annuellement, selon cette étude qui montre aussi que 343.000 décès par an ont résulté d'une tumeur cancéreuse liée au tabagisme pendant cette période.

"On dénombre plus de 36 millions de fumeurs actuellement aux Etats-Unis", précise le directeur des CDC, le Dr Tom Frieden.

"Tristement, près de la moitié d'entre eux risquent de mourir prématurément de maladies liées au tabac, dont six millions à cause d'un cancer si les programmes fédéraux pour aider les fumeurs quitter la cigarette ne sont pas mis en oeuvre", prévient-il.

Le tabac est responsable du cancer du poumon mais également de tumeurs de la bouche, de la gorge, de l'oesophage, de l'estomac, du rein, du pancréas, du foie, de la rate, du col de l'utérus, du colon, du rectum et de la leucémie myéloïde chronique.

Les CDC soulignent les progrès accomplis depuis 25 ans contre le tabagisme. Ainsi, 1,3 million de morts résultant de cancers liés au tabagisme ont pu être évitées pendant cette période grâce aux campagnes contre la cigarette.

Selon une autre étude du "National Health Interview Survey", également publiée jeudi par les CDC, le taux de fumeurs actuel parmi les adultes américains est passé de 20,9% (45,1 millions) en 2005 à 15,1% (36,5 million) en 2015.

Pendant la seule période 2014-2015, le recul du nombre de fumeurs a été de 1,7%, résultant dans le plus faible taux dans le pays depuis que les CDC ont commencé à publier ces statistiques en 1965.

"Quand les Etats investissent dans des programmes étendus de prévention du cancer, y compris la lutte contre le tabagisme, nous pouvons constater des retombées bénéfiques dans toute la population et une diminution de la mortalité par des cancers liés à la cigarette", souligne la Dr Lisa Richardson, directrice de la division de prévention du cancer aux CDC.

Celle-ci regrette cependant que ces programmes de prévention varient beaucoup selon les Etats, tout comme l'accès aux soins médicaux et aux traitements anti-cancéreux.

La fréquence du tabagisme et les taux de mortalité sont ainsi les plus élevés parmi les Noirs américains par rapport aux autres groupes ethniques, ainsi que dans les populations de comtés où la proportion de diplômés d'université est la plus faible et où les niveaux de pauvreté sont les plus élevés.

L'incidence de cancers liés au tabagisme reste la plus forte chez les hommes (250 pour 100.000) que chez les femmes (148 pour 100.000), précisent les CDC.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG