Liens d'accessibilité

Quand l'Europa League prend l'accent anglais


Photo d'archives: Europa League Groupe C entre Totteham Hotspur et Asteras Tripolis à White Hart Lane Stadium à Londres, le jeudi 23 octobre, 2014. (AP Photo / Kirsty Wigglesworth)

Photo d'archives: Europa League Groupe C entre Totteham Hotspur et Asteras Tripolis à White Hart Lane Stadium à Londres, le jeudi 23 octobre, 2014. (AP Photo / Kirsty Wigglesworth)

Les trois clubs anglais encore en lice sont les stars des huitièmes de finale de l'Europa League, avec Liverpool qui reçoit Manchester United au match aller jeudi, et Tottenham qui se déplace à Dortmund.

Il y a au moins un avantage pour Liverpool : le déplacement pour disputer son huitième de finale de Coupe d'Europe, une heure à peine en voiture, ne devrait pas éprouver ses troupes lors du match retour, le 17 mars.

En attendant, les Reds vont recevoir une équipe de Manchester United qui, non contente d'être - un peu - mieux classée qu'elle (6e contre 7e), les a déjà battus à deux reprises cette saison, en septembre à Old Trafford (2-1) puis à Anfield le 17 janvier (1-0), à chaque fois en Premier League.

Les derniers résultats peuvent toutefois laisser quelque espoir aux hommes de Jürgen Klopp, qui ont mieux préparé ce choc, le premier entre les deux équipes en compétition européenne, en s'imposant contre Crystal Palace (2-1) alors que Manchester United a perdu contre West Bromwich Albion (1-0).

"United contre Liverpool, c'est toujours un gros match", a estimé l'entraîneur mancunien, Louis Van Gaal. "C'est historique et c'est encore plus important maintenant parce que les deux équipes luttent pour une place en Ligue des Champions (réservée au vainqueur de la C3)."

Le club londonien de Tottenham a pour sa part de bonnes chances de se qualifier pour la compétition reine grâce à sa bonne saison en Premier League. Les Spurs, 2e du classement, marquent toutefois le pas avec deux matches sans victoire, dont un nul contre Arsenal (2-2) qui a laissé à Leicester cinq points d'avance en tête du classement.

Et, en Europa League, le club londonien va se trouver opposé à un 'client', le Borussia Dortmund, actuel dauphin du Bayern Munich en Bundesliga. Il aura toutefois l'avantage de recevoir au match retour.

Délégation la plus importante à ce stade de la compétition avec quatre représentants, l'Espagne va elle aussi connaître une affiche européenne aux allures de match de championnat : l'Athletic Bilbao reçoit jeudi Valence, qui avait humilié le Rapid Vienne au tour précédent (10-0 sur les deux matches).

Villarreal reçoit un autre club allemand, le Bayer Leverkusen, tandis que le double tenant du titre Séville se déplace chez le club suisse de Bâle, qui a éliminé Saint-Etienne au tour précédent.

Enfin la Lazio Rome, dernier représentant italien, se rendra en République Tchèque pour affronter le Sparta Prague. Les quarts de finale de la compétition auront ensuite lieu les 7 et 14 avril, les demi-finales le 28 avril et le 5 mai et la finale sera organisée le 18 mai au Parc Saint-Jacques de Bâle, en Suisse.

Jeudi:

(19h00) Shakhtar Donetsk (UKR) - Anderlecht (BEL)

FC Bâle (SUI) - Séville (ESP)

Borussia Dortmund (GER) - Tottenham (ENG)

Fenerbahçe (TUR) - Braga (POR)

(21h05) Villarreal (ESP) - Bayer Leverkusen (GER)

Athletic Bilbao (ESP) - Valence (ESP)

Avec AFP

XS
SM
MD
LG