Liens d'accessibilité

Prorogation de douze jours de la révision de la liste électorale ivoirienne


Des Ivoiriens dans Abidjan, 8 février 2015

Des Ivoiriens dans Abidjan, 8 février 2015

C'est le décret pris mardi soir par le président Alassane Ouattara

A partir du 1er juillet, les électeurs ivoiriens qui ne se sont pas inscrits sur la liste électorale auront encore 12 jours pour le faire.

Sans surprise, le président de la Côte d'Ivoire a donc prolonge une opération qui peine à susciter l'engouement

Le recensement électoral se tient dans 2.000 centres fixes et via 500 équipes mobiles, partout dans le pays

"Nous attendions plus que les 108.387 nouveaux électeurs inscrits au 23 juin dernier", avait déclaré vendredi à l'AFP Gervais Coulibaly, le vice-président de la Commission électorale indépendante (CEI), en charge de l'organisation du scrutin.

Alors que 5,7 millions de personnes étaient inscrites sur les listes électorales du scrutin de 2010, 4,6 millions avaient voté. Le dernier recensement de la population, effectué l'an passé, faisait état de 8 à 9 millions de majeurs. Soit 2,3 à 3,3 millions de nouveaux électeurs potentiels.

"Mais la CEI n'est pas déçue. On aurait pu avoir une plus grande affluence, ou pas", avait commenté M. Coulibaly, espérant voir les enrôlements gonfler durant les quatre derniers jours de l'opération. Mais la mobilisation était "encore faible" dimanche, notait lundi soir un cadre de la CEI.

Plusieurs observateurs de la vie politique ivoirienne déplorent une campagne de sensibilisation "tardive" et peu "agressive". Les difficultés pour se procurer une carte d'identité et un certificat de nationalité, des pièces nécessaires à l'inscription sur les listes électorales, ont largement contribué au "manque d'engouement", note Odile Hien, un agent de la CEI.

XS
SM
MD
LG