Liens d'accessibilité

Programme nucléaire iranien: Obama, sceptique sur l'échéance


 "A ce moment critique, je ne crois pas qu'une prolongation soit utile'', a dit Barack Obama (AP)

"A ce moment critique, je ne crois pas qu'une prolongation soit utile'', a dit Barack Obama (AP)

''Le problème est de savoir si l'Iran a la volonté politique et le désir de parvenir à un accord", a estimé le président américain.

WASHINGTON (Reuters) - Repousser l'échéance fixée à la fin mars pour la conclusion d'un accord politique sur le programme nucléaire iranien ne sert à rien si Téhéran s'oppose à l'adoption de principes de base, a estimé lundi Barack Obama.

"A ce moment critique, je ne crois pas qu'une prolongation soit utile s'ils (les Iraniens) n'ont pas accepté une formulation de base et les principes que le monde réclame", a déclaré le président des Etats-Unis à l'issue d'un entretien avec la chancelière allemande Angela Merkel à la Maison blanche.

"Nous savons désormais très bien que les problèmes ne sont pas de nature technique. Le problème est de savoir si l'Iran a la volonté politique et le désir de parvenir à un accord", a-t-il ajouté. Toutes les parties sont convenues de faire le nécessaire pour parvenir avant la fin mars à un accord politique qui doit ouvrir la voie à la conclusion d'un accord définitif d'ici au 30 juin.

XS
SM
MD
LG