Liens d'accessibilité

Procès criminels à Nzérékoré: la peine de mort requise


(VOA)

(VOA)

Le procureur William Fernandez a demandé la peine de mort pour 15 des prévenus en rapport avec le meurtre de membres d'une mission de sensibilisation sur la fièvre à virus Ebola.

En Guinée, la peine de mort a été requise contre 15 des 26 prévenus au procès pour le meurtre de huit membres d'une mission de sensibilisation contre la fièvre hémorragique à virus Ebola dans le Sud du pays.

Une foule hostile, le 16 septembre 2014, s'en était pris à l'équipe de sensibilisateurs dans la sous-préfecture de Womey, à 50 km au nord de Nzérékoré.

Le procès se tient en audience foraine à N'Zérékoré depuis le 23 mars. Les débats vont s'achèver par les plaidoiries de la défense d'ici à la fin de la semaine.

Le procureur William Fernandez a réclamé la peine de mort pour 15 des prévenus, et la relaxe des 11 autres pour délit non constitué. Ils sont poursuivis pour assassinat et complicité d'assassinat, association de malfaiteurs, pillage, coups et blessures volontaires.

L'épidémie de fièvre à Ebola s’est déclarée en Guinée forestière fin 2013, avant de se propager au Libéria et en Sierra Leone.

En novembre 2014, le président Alpha Condé a justifié le recours à la force contre des populations récalcitrantes qui nient l’existence du virus ou rejettent les mesures sanitaires à cause de leurs coutumes.

(Avec l'AFP)

XS
SM
MD
LG