Liens d'accessibilité

Un prisonnier de Guantanamo demande un statut de victime en Lituanie


Le soleil se lève sur le centre de détention de Guantanamo à Cuba , le 13 mai 2009.

Le soleil se lève sur le centre de détention de Guantanamo à Cuba , le 13 mai 2009.

Un Saoudien, qui pourrait avoir séjourné dans une prison secrète de la CIA en Lituanie, a réclamé un statut de victime dans une enquête de Vilnius sur l'existence de ce site, a indiqué son avocate.

L'obtention du statut de victime permettrait à al-Hawsawi d'obtenir l'accès aux dossiers de l'enquête, a expliqué à l'AFP Me Ingrida Botyriene, avocate de Mustafa al Hawsawi, trois jours après avoir présenté une demande officielle à la justice à Vilnius.

Elle a assuré qu'un rapport du Sénat américain, publié en décembre 2004, permet de confirmer les soupçons que son client avait été détenu dans une prison secrète en Lituanie avant d'être envoyé à Guantanamo en 2006.

Dans son rapport, accablant pour les méthodes d'interrogatoire de la CIA, le Sénat américain n'a nommé aucun pays ayant abrité ces sites, mais selon des millitants des droits de l'Homme, un centre du nom de code 'Violet' a fonctionné en Lituanie dans les années 2005-2006.

Le parquet lituanien avait ouvert en avril 2015 une enquête sur l'existence des centres de détention secrets de la CIA pour membres présumés d'Al-Qaïda.

La présidente lituanienne Dalia Grybauskaite a alors assuré que la Lituanie était prête à "assumer sa responsabilité" si les informations du rapport étaient confirmées.

Dans sa demande, l'avocate du Saoudien a également souhaité que le parquet élargisse l'enquête aux crimes contre l'humanité plutôt que de se concentrer sur "le transport éventuel de personnes à travers la frontière d'Etat".

En tant que "détenu de haute valeur" al-Hawsawi était victime de techniques spéciales d'interrogatoire qui sont considérés comme tortures par la Cour européenne des droits de l'Homme, a-t-elle affirmé.

Mustafa al-Hawsawi, 47 ans, capturé au Pakistan en 2003, risque la peine de mort s'il est reconnu coupable d'implication dans les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

En Pologne voisine, l'ancien président Aleksander Kwasniewski avait reconnu en décembre 2014 que son pays avait accueilli une prison secrète de la CIA.

En février, la Cour européenne des droits de l'Homme a condamné Varsovie pour son rôle dans les tortures subies sur son territoire en 2002-2003 par un Palestinien et un Saoudien, avant qu'ils soient transférés à la base de Guantanamo.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG