Liens d'accessibilité

Prison avec sursis pour une mère sud-africaine qui a tenté de vendre son bébé sur internet


Rwanda-Afrique du Sud : Pretoria tente de décrisper la situation en rapport avec l’affaire Kayumba Nyamwasa

Rwanda-Afrique du Sud : Pretoria tente de décrisper la situation en rapport avec l’affaire Kayumba Nyamwasa

Une mère qui avait tenté de vendre son fils de 19 mois sur un site internet a été condamnée en Afrique du Sud à cinq ans de prison avec sursis et placée en résidence surveillée pendant trois ans.

La jeune femme sud-africaine de 20 ans avait plaidé coupable devant le tribunal de Pietermaritzburg (est), dans la province du KwaZulu-Natal, qui l'a condamnée mercredi pour "trafic d'êtres humains".

Elle a écopé de cinq ans de prison avec sursis, alors qu'elle encourait la prison à vie ou une amende maximum de 100 millions de rands (près de 6 millions d'euros).

"Le juge a estimé qu'elle n'avait pas l'intention de faire à proprement parler du trafic d'enfants", a déclaré à l'AFP la porte-parole du parquet du KwaZulu-Natal, Natasha Ramkisson-Kara.

La jeune mère, dont le nom n'a pas été rendu public pour protéger son fils, "a expliqué que le père de l'enfant avait découvert, en faisant un test de paternité, que le bébé n'était pas de lui", a ajouté Natasha Ramkisson-Kara.

"Il lui a alors dit qu'il n'allait plus payer la pension pour l'enfant. Elle a alors décidé de mettre l'enfant en vente sur Gumtree", un site internet de petites annonces, pour la somme de 5.000 rands (environ 300 euros), a-t-elle poursuivi.

La police, informée de l'annonce, a ensuite tendu un piège à la jeune femme. Un policier s'est fait passer pour un acheteur.

Le policier et la jeune femme "se sont rencontrés à Pietermaritzburg à un fast-food. Elle a donné l'enfant et pris l'argent, et a ensuite été arrêtée", a ajouté Natasha Ramkisson-Kara.

L'enfant a été confié aux services sociaux.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG