Liens d'accessibilité

Au moins 70 personnes tuées lors d'une des Shabaabs somaliens à l’université de Garissa


Des étudiants de l’université de Garissa trouvent refuge dans une voiture, Kenya, 2 avril 2015.

Des étudiants de l’université de Garissa trouvent refuge dans une voiture, Kenya, 2 avril 2015.

La plupart de personnes tuées sont des étudiants. Au moins 79 blessés ont aussi été enregistrés lors de cette attaque menée jeudi par des islamistes somaliens shebab contre l'Université kényane de Garissa.

Le ministre kényan de l'Intérieur qui a annoncé le bilan, a parlé d’une "opération de nettoyage final" en cours.

Environ "500 étudiants sont recensés (vivants), mais nous avons perdu beaucoup de vies (...) environ 70", a déclaré Joseph Nkaissery à Garissa, localité de l'est kényan située à 150 km de la frontière somalienne, précisant que le bilan était provisoire.

Quatre terroristes ont été tués et "90% de la menace éliminée", a-t-il poursuivi, restant prudent sur d'éventuels assaillants toujours à l'intérieur.

Selon un porte-parole des Shabaabs, les assaillants ont libéré les musulmans et gardé les autres en otage.

Un assaillant a été arrêté alors qu'il tentait de s'enfuir, selon le ministère kényan de l'Intérieur.

Les assaillants, en nombre inconnu, ont pris le campus d'assaut ce matin. Ils ont tiré sur deux gardes à l'entrée, puis ouvert le feu au hasard, avant de pénétrer dans la résidence universitaire qui héberge plusieurs centaines d'étudiants. Une explosion a également été signalée.

La Croix-Rouge a fait état d'un "nombre indéterminé d'étudiants otages" sur le campus. "Cinquante étudiants ont été libérés", a ajouté la Croix-Rouge, sans préciser dans quelles circonstances, alors que les forces de sécurité tentaient toujours à la mi-journée de déloger les assaillants, près de huit heures après le début de l'attaque.

Le président Uhuru Kenyatta a pris la parole pour exprimer ses condoléances aux familles des victimes

"J'assure la nation que mon gouvernement a entrepris le déploiement nécessaire dans la zone concernée et s'occupe pleinement de la situation", a affirmé le président kenyan.

Garissa se trouve à 150 kilomètres de la frontière somalienne. Les Shabaabs ont multiplié les attentats sur le territoire kényan depuis 2011, jusqu'à Nairobi et sur la touristique côte du pays, notamment à Mombasa, principal port d'Afrique de l'Est.

Ils ont notamment revendiqué le spectaculaire assaut en septembre 2013 contre le centre commercial Westgate de Nairobi (67 morts) et une série de raids sanglants contre des villages de la côte kényane en juin-juillet 2014.

XS
SM
MD
LG