Liens d'accessibilité

Primaires Républicaines: Donald Trump grand gagnant


Donald Trump

Donald Trump

Le milliardaire Donald Trump s'est décrit mardi comme le "candidat naturel" pour représenter le parti républicain lors de l'élection présidentielle américaine de novembre, après avoir remporté les cinq Etats en jeu lors d'un nouveau "super mardi".

"Je me considère comme le candidat naturel, absolument", a-t-il répondu à un journaliste lors de son discours de victoire à l'issue de la soirée électorale lors de laquelle il a raflé le Connecticut, le Maryland, le Delaware, le Rhode Island et la Pennsylvanie.

"Le sénateur (Ted) Cruz et le gouverneur (John) Kasich devraient se retirer de la course" à l'investiture du parti, a-t-il ajouté.

Avec ce nouveau triomphe électoral, l'homme d'affaires a accentué son avance sur ses deux rivaux républicains qui ont conclu ce week-end un pacte pour tenter de l'empêcher d'obtenir le nombre nécessaire de délégués en vue de l'investiture lors de la convention républicaine de juillet à Philadelphie.

Mais pour Donald Trump, l'important n'est pas seulement de gagner les primaires restantes: il lui faut s'imposer avec un très fort pourcentage dans les 10 primaires restantes.

Il aura en effet besoin de s'adjoindre 58% des délégués encore en jeu pour atteindre les 1.237 requis et ravir l'investiture de façon incontestable. Il avait 945 délégués mardi soir à l'issue du "super mardi" selon un décompte de CNN.

Les cinq victoires obtenues mardi représentent "notre plus grand soir", a scandé Donald Trump, se demandant ce que le gouverneur de l'Ohio John Kasich faisait "encore là".

"Je vais gagner. C'est fini, en ce qui me concerne, c'est fini", a-t-il lancé, catégorique. "Ces deux-là ne peuvent pas gagner. Pourquoi changerais-je?"

Avec AFP.

XS
SM
MD
LG