Liens d'accessibilité

Prêtre tué en France: "horreur" du pape, le Vatican condamne un "meurtre barbare"


Le pape François, à gauche, écoute le député européen Martin Schulz à Strasbourg, en France, le 25 novembre 2014.

Le pape François, à gauche, écoute le député européen Martin Schulz à Strasbourg, en France, le 25 novembre 2014.

Le pape François s'associe "à la douleur et à l'horreur" et "condamne de la manière la plus radicale" l'attaque dans une église en France, selon un communiqué du Vatican qui évoque "un meurtre barbare".

"Nous sommes particulièrement frappés parce que cette violence horrible est intervenue dans une église, un lieu sacré où s'annonce l'amour de Dieu, avec le meurtre barbare d'un prêtre et des fidèles touchés", a expliqué le Vatican.

Le pape, qui doit s'envoler mercredi pour un voyage en Pologne à l'occasion des Journées mondiales de la jeunesse, "a été informé et s'associe à la douleur et à l'horreur, condamne de la manière la plus radicale toute forme de haine et prie pour les personnes touchées", a ajouté le Saint-Siège.

"Cette nouvelle information terrible s'ajoute malheureusement à une série de violences ces derniers jours qui nous ont déjà bouleversés, suscitant une immense douleur et inquiétude", a précisé le Vatican en se disant proche de la paroisse frappée et de l'ensemble du peuple français.

Un prêtre a été tué mardi et une personne grièvement blessée lors d'une prise d'otages dans une église à Saint-Etienne-du-Rouvray, dans le nord-ouest de la France, une attaque qui accroît encore la tension dans un pays récemment ciblé par une série d'attentats jihadistes.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG