Liens d'accessibilité

Pression accrue pour que Pierre Nkurunziza accepte un report des élections au Burundi


Pierre Nkurunziza, Bujumbura, 17 mai 2015

Pierre Nkurunziza, Bujumbura, 17 mai 2015

A Bujumbura, les tractations diplomatiques se poursuivent. Toujours candidat à un troisième mandat, malgré la tentative de coup d’Etat contre lui, Pierre Nkurunziza a annulé mardi soir son adresse à la Nation.

Sans explication, le discours du président burundais sur la radiotélévision nationale a été annulé. Il pourrait avoir lieu ce mercredi soir mais rien n’est confirmé.

Pendant ce temps, le ballet diplomatique se poursuit à Bujumbura. Pierre Nkurunziza a reçu hier le représentant des Nations Unies Saïd Djinnit ainsi que deux représentants du Panel des sages de l’Union Africaine : Edem Kodjo et Ibrahima Fall

Situation sécuritaire, tenue des élections et paysage médiatique burundais, etc. tous les sujets qui fâchent ont été abordés

Le but : faire renoncer provisoirement le président burundais à organiser les élections vue le contexte à haut risque que connait le Burundi

Un message dans la lignée des recommandations de la CIRGL avant la venue de certains chefs d’Etat de la sous-région à Bujumbura.

Tout est sous contrôle répète à qui veut l’entendre Pierre Nkurunziza.

Dans un message diffusé hier sur Facebook, la présidence burundaise affirme que le gouvernement ainsi que ses différents services n'ont et n'auront jamais de plan de "vengeance" contre les auteurs du putsch.

Le général Godefroid Niyombare lui est toujours en fuite.

XS
SM
MD
LG