Liens d'accessibilité

Présidentielle au Niger : les candidats de l'opposition rejettent les résultats


Conférence de presse des candidats de l'opposition Seyni Oumarou et ABC à Niamey, le 23 février 2016.

Conférence de presse des candidats de l'opposition Seyni Oumarou et ABC à Niamey, le 23 février 2016.

Les membres de la Copa 2016 ont annoncé mardi qu'ils rejetaient les résultats partiels de la présidentielle au Niger, qui donnent pour le moment au président sortant une légère avance.

L'opposition nigérienne, réunie dans la Copa 21, a rejeté mardi 23 février les résultats encore provisoires de l'élection présidentielle annoncés depuis la veille par la commission électorale (Céni), et évoque des fraudes.

"Tel que cela a été proclamé jusqu'à maintenant, on ne peut pas les reconnaître", a déclaré à Niamey Aboubacar Cissé (ABC), le porte-parole de la coalition des partis d'opposition, parlant de "résultats pour le moins fantaisistes", "en désaccord total avec les données réelles récoltées par les représentants des partis membres de la Copa 2016".

"A Zinder et dans bien d'autres régions, les résultats proviennent de milliers de bureaux de votes fictifs, a-t-il dénoncé. Dans nombre de zones, où le PNDS a été largement battu, la Céni présente des résultats surprenants qui nous montrent clairement que le président Issoufou persiste dans son illusion de coup K.O."

"En fait, les représentants du Pindes à la Céni disposent déjà de la totalité des résultats fabriqués sur toute l'étendue du territoire qu'ils font valider et publier par la Céni qui agit ainsi en toute complicité", a encore dit ABC.

Regardez ses réponses aux questions des journalistes suite à la conférence de presse.

"On demande à nos militants de résister parce que c’est complètement contraire à ce qui a été exprimé dans les urnes", a-t-il ajouté.

Selon des résultats partiels de la Céni, basés sur 20 communes sur un total de 308 que compte le Niger, le president sortant Mahamadou Issoufou recueille 40,18 % des voix. L’opposant Hama Amadou, emprisonné pour une affaire de trafic présumé de bébés est second avec 29,17 % des suffrages

D’autres candidats viennent beaucoup plus loin : Seyni Omarou, 12,08% ; Ibrahima Yacouba, 3,42 % et Abdou Labo 2,84%.

Selon la Céni, sur ces 20 communes, le taux de participation est de 71,02 %.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG