Liens d'accessibilité

Présidentielle en France : le pape critique un récent "dialogue télévisé"


Le pape François, 4 mai 2017.

Le pape François a vivement critiqué samedi, au cours d'une rencontre avec des étudiants, un débat électoral télévisé musclé entre deux candidats "qui se lançaient des pierres", une allusion à la campagne électorale française.

Le chef de l'Eglise catholique, qui ne regarde pas la télévision et qui a dit avoir entendu parler de ce "dialogue pré-électoral", échangeait à bâtons rompus avec des jeunes participant à "l'Ecole de la paix", un programme soutenu par le ministère italien de l'Education nationale.

Le souverain pontife s'exprime souvent sur la nécessité de dialoguer sans hausser le ton et de s'écouter mutuellement, seule solution contre le basculement dans la violence.

En février, devant des étudiants d'une université publique romaine, il avait aussi fustigé le phénomène des campagnes électorales. "Avant que l'autre ne finisse de parler, la réponse arrive déjà!", avait-il dit.

Samedi, il a évoqué un débat télévisé, visant clairement la France qui est le seul pays d'Europe où une telle confrontation a récemment eu lieu.

Mercredi, Marine Le Pen et Emmanuel Macron, les deux finalistes de l'élection présidentielle française ont eu des échanges qualifiés de très virulents par les observateurs au cours du débat de l'entre-deux-tours.

"Je ne le dis pas en tant que pape, mais comme quelqu'un qui a entendu ce qui s'est passé pendant un dialogue télévisé pré-électoral : où était le dialogue ? Ils se lançaient des pierres, ne laissaient pas terminer l'autre, même avec des mots un peu durs", a déclaré le pape, selon des médias italiens.

"Lorsqu'on arrive à ce point à ne pas savoir dialoguer, le défi d'apprendre à dialoguer est un défi très grand et il vous revient", a dit le pape aux jeunes.

"Il faut écouter avec douceur et respect (...). Ecoute l'autre et engage ensuite une belle conversation, tranquille, sans insultes", a-t-il insisté.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG