Liens d'accessibilité

Présidentielle au Niger: l'opposant Mahamadou Issoufou en tête du premier tour


L'opposant nigérien en train de voter lundi 31 janvier à Niamey

L'opposant nigérien en train de voter lundi 31 janvier à Niamey

Il a remporté 36% des voix, selon les résultats provisoires annoncés vendredi par la commission électorale. Il devance l'ex-Premier ministre Seini Oumarou, crédité de 23% des suffrages.

M. Issoufou, un opposant au président déchu Mamadou Tandja, affrontera au second tour du scrutin prévu le 12 mars, M. Oumarou, ancien Premier ministre sous le régime Tandja. Le jeu des alliances est ouvert. Selon notre correspondant Ansoumane Toudou, les Nigériens souhaitent une campagne électorale apaisée et transparente.

Quelque 6,7 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes lundi pour une élection présidentielle organisée près d'un an après le coup d'Etat qui a chassé du pouvoir Mamadou Tandja. Selon les responsables de la Commission électorale, le taux de participation est de 53%. Les observateurs de l'Union européenne et de l'Union africaine ont conclu que le vote s'est bien déroulé malgré quelques problèmes techniques.

Dix candidats étaient en lice dont la première femme briguant la présidence. Des élections législatives étaient également organisées dans 116 circonscriptions. Le parti de M. Issoufou a remporté des élections locales et régionales le mois dernier.

Le 18 février 2010, l'armée a renversé le président Tandja, qui avait refusé de quitter ses fonctions. Elu en 1999, il était accusé de dérive autoritaire par l'opposition. Il avait notamment imposé un référendum déclaré illégal par la justice pour prolonger son mandat de trois ans, alors qu'il s'était engagé à quitter le pouvoir comme prévu en décembre 2009, et avait depuis gouverné par décret.

XS
SM
MD
LG